09 MARS

2018

Fixed Income , Nicolas Forest , Asset Class

Le premier pas vers la sortie

Après un mois de données cycliques légèrement décevantes, Mario Draghi était hier attendu sur ses anticipations économiques et sa politique d’achat d’actifs.

Sur les anticipations économique d’abord, les révisions de croissance et d’inflation n’ont pas réservé de surprises majeures.

La BCE a juste relevé sa vue sur la croissance en 2018 de 2.3% à 2.4% et sur l’inflation en 2019 de 1.4% à 1.5%.

Avec une inflation core à 1.00%, la BCE est donc encore loin de son objectif des 2.00%.... qu’elle ne prévoit pas d’atteindre même en 2020.

Du côté du programme d’achats, Mario Draghi a retiré de sa communication le paragraphe lié à la possibilité d’augmenter son bilan si nécessaire.

Il retire ainsi un biais accommodant et prépare le marché à l’arrêt du Quantitative Easing en décembre – un premier pas vers la sortie.

Alors que nous nous approchons de la dernière année de son mandat, Mario Draghi entame donc les prémices de sa stratégie de sortie, qui devrait le conduire en 2019 à remonter progressivement le taux de dépôt.

Cette stratégie graduelle sera d’autant plus prudente que le risque protectionniste apparaît comme une nouvelle menace sur la solidité de la reprise.