25 OCT.

2018

Asset Class , Green Metals , SRI

Le cuivre, l’allié inattendu de la transition énergétique

Utilisé depuis l’ancienne Egypte pour ses vertus médicinales, le cuivre est entré dans l’ère moderne au XXème siècle avec l’avènement de l’électricité. L’histoire est ancienne et moderne à la fois. Le métal rouge, en raison de son hyper conductivité, est le matériau fondamental pour la transmission électrique. Et voilà comment le cuivre est devenu l’allier de la révolution verte du transport.

Un véhicule électrique peut avoir jusqu’à six kilomètres de câblage en cuivre, selon l’International Copper Association (ICA). Compte-tenu de l’augmentation de la puissance de la batterie dans les années à venir, et donc de la quantité de cuivre usité, l’IEA a estimé que la différence entre la quantité de cuivre utilisée dans un véhicule à combustion interne et un véhicule électrique pourrait atteindre 300 kg en 2030. Selon les estimations de certains analystes, les véhicules électriques pourraient représenter jusqu’à 6 % de la demande de cuivre dans 10 ans, contre moins de 1 % aujourd’hui.

Le développement des infrastructures pour recharger les véhicules électriques est une source additionnelle de demande, surtout si l’on considère que le cuivre pour le réseau électrique et les recharges peut représenter près du quart de la demande liée aux véhicules électriques. Il suffit de penser à la Chine, dont l’ambition est de devenir un des leaders dans les véhicules électriques, et le besoin d’investissement dans le réseau électrique pour imaginer la demande de cuivre à venir.

Sans être un élément de rupture technologique, le cuivre accompagne ainsi la transition énergétique et l’électrification du transport par ses qualités de haute conductivité. Et son rôle dans la transition énergétique ne doit pas être sous-estimé.

Les grands acteurs de ce marché qui sauront répondre à l’évolution de la demande seront sans doute les gagnants à moyen, long terme. BHP, premier groupe minier mondial, considère que « le cuivre est une commodité extrêmement attrayante ». Répondant à nos principaux critères ESG et intégrée aux sein de nos portefeuilles, la société fait du métal rouge l’une des composantes de sa croissance future.