20 JUIL.

2018

2018 FIFA World Cup , Faits marquants , ISR , Thèmes

Football et enjeux ESG : quels clubs pour jouer le titre ?

Alors que la VAR1 aura marqué la Coupe du Monde qui s’achève, c’est sur trois lettres très différentes que les clubs de football européens semblent se concentrer de façon un peu plus importante chaque année.

En effet, les enjeux ESG (environnementaux, sociaux et de gouvernance) ne préoccupent pas seulement les investisseurs ou les consommateurs ; ils mobilisent aujourd’hui aussi une part croissante de l’énergie des clubs de football.

Ainsi, ces dernières années, de nombreux clubs ont adopté des politiques ESG pour démontrer leur engagement en matière de durabilité au sein de leurs communautés, en intégrant ces politiques à leurs stratégies de développement.

Petit tour d’horizon de quelques-unes des meilleures pratiques.

 

Au stade, de l’électricité dans l’air

Prenons pour commencer l’une des plus enceintes les plus célèbres du football : le Camp Nou2. A l’issue de sa réfection, en 2023, ce stade mythique fera partie des structures les plus durables au monde. A la collecte des eaux de pluie, au recyclage des eaux usées et à l’éclairage LED économe en énergie s’ajoutera la création de zones ombragées pour réduire les besoins en air conditionné au cœur de l’enceinte.

Le club de Wolfsburg, qui évolue en Bundesliga3, fait figure de référence européenne en matière de durabilité : son stade est alimenté en électricité par de l’énergie verte, le papier utilisé pour tous usages au sein du club est recyclé, l’eau d’arrosage des terrains d’entraînement est pompée dans un canal tout proche... Un terrain dont l’éclairage est contrôlé par… des capteurs de mouvement !

L’éclairage représente un coût majeur pour de nombreux clubs, en particulier ceux du nord de l’Europe, du fait de la longueur des nuits. Beaucoup d’entre eux ont donc transité vers des technologies économes en énergie. La palme à l’Ajax d’Amsterdam, qui a mis en place une source d’alimentation électrique unique dans son stade de l’Amsterdam Arena : la création d’une unité de stockage utilisant près de 300 batteries recyclées de Nissan Leaf, une voiture 100% électrique. Reliées entre elles, ces unités génèrent des réserves en énergie considérables, tout en réemployant une technologie verte obsolète.    

 

Le plus fort, c’est le vert !

La Juventus de Turin, qui vient de frapper un grand coup sur le marché des transferts avec le rachat de Cristiano Ronaldo, met en œuvre une politique rigoureuse en matière de durabilité. Elle ne contente pas de réduire les déchets en tribunes, elle éduque et influence les supporters pour que ceux-ci utilisent les stations de recyclage mises à leur disposition… voire pour qu’ils n’apportent aucun déchet non-recyclable au stade. De là à ce qu’ils se comportent comme ces supporters japonais qui nettoyaient les tribunes à l’issue des matches de leur équipe lors de la dernière Coupe du Monde…

En la matière, certaines causes font l’évidence et l’unanimité : tandis que la Premier League4 s’est engagée à éliminer tous les sacs plastiques non réutilisables dans un délai de deux ans, les Spurs de Tottenham ont annoncé que ces sacs seraient interdits dès l’ouverture de son nouveau stade en 2019.

Au sein de la Premier League toujours, Manchester United dispose incontestablement des politiques les plus avancées en matière environnementale et possède une poignée d’accréditations ISO en matière de gestion de l’environnement. Jugez du peu : le club utilise l’eau de pluie pour l’irrigation et des lagunages dans son centre d’entraînement de Carrington, qui peut s’enorgueillir d’héberger une réserve naturelle. Le caoutchouc a également reçu une attention particulière : un projet monté en association avec ses sponsors Nike et Apollo Tyres a permis de convertir d’anciens terrains d’entraînement et plus de 2 000 pneus en surfaces de sport flambant neuves.

Dans le même temps, en Espagne, le Real Madrid a converti l’ensemble de ses 11 terrains d’entraînement à une nouvelle génération de pelouse artificielle ne nécessitant aucune maintenance – et par conséquent ni eau, ni produits chimiques – et a fait don de sa pelouse à des écoles et à des groupes communautaires.


Bienvenue au Football Social Club

Ces avancées sur les thématiques de durabilité et de responsabilité de la part des clubs européens ne se limitent pas aux progrès sur la dimension environnementale ; elles voient également de nombreuses initiatives fleurir sur la dimension sociale, qui leur permettent d’accroître leur sphère d’influence et de prospection.

Tous les clubs précédemment évoqués ont des projets d’engagement communautaire locaux – souvent au travers de fondations – créées en vue d’encourager la pratique du sport et de modes de vie plus sains.

Le Bayern Munich, 14 fois champion d’Allemagne au cours des 20 dernières saisons, s’y réfère simplement comme à une « responsabilité », quand la fondation du Paris Saint-Germain organise son action autour de trois principes directeurs : favoriser l’intégration des jeunes dans la société et le monde du travail, venir en aide aux enfants des quartiers défavorisés (grands pourvoyeurs de jeunes pousses talentueuses) et apporter du réconfort aux enfants malades.

Le PSG, le Real Madrid, la Juventus et Manchester United, entre autres, mettent fortement l’accent sur l’intégration sociale. Cela signifie donner à chacun les mêmes moyens de bénéficier du sport, qu’il vive dans un quartier défavorisé ou qu’il possède un handicap. Cela signifie, aussi, que ces clubs encouragent chaque jour un peu plus la pratique féminine du football.


And the winner is…

La taille n’est pas un critère lorsqu’il s’agit de démontrer son engagement environnemental ou sociétal. Le Forest Green Rovers club de la petite ville de Nailsworth, qui évolue en 4e division du championnat d’Angleterre de football, en est la preuve ultime, ayant été baptisé par la FIFA « club de foot le plus vert du monde » en raison de son engagement total sur la cause environnementale.

Propriété du fondateur d’Ecotricity, un fournisseur d’énergie verte, il utilise les énergies renouvelables (180 capteurs solaires ornent le toit de son stade), a banni l’utilisation des pesticides pour des fertiliseurs bio pour l’entretien de ses pelouses et – avec l’exclusion des pâtés à la viande du régime alimentaire des joueurs et des supporters – est devenu officiellement le premier club végan au monde. L’eau de pluie est collectée pour être réutilisée sur et autour du terrain et l’huile utilisée pour frire les repas est réutilisée comme biocarburant ! Son futur stade sera entièrement en bois.

Clubs de football ou multinationales, même combat : si les modestes Forest Green Rovers ont réussi à développer une politique de développement durable aussi poussée, n’importe quel club en est capable. Il en va de même, aujourd’hui, lorsqu’un gérant de portefeuille regarde un titre dans lequel investir : les indicateurs extra-financiers prennent chaque jour plus d’importance dans la décision d’investissement. Il y a fort à parier que cette tendance s’accélère au cours des années à venir.

[1] VAR: video assistant referee (assistance vidéo à l’arbitrage)

[2] Le stade du FC Barcelone

[3] La première division allemande

[4] La première division du championnat de football britannique.