27 AVR.

2017

Performance absolue , Thèmes

Nos portefeuilles de multi-gestion alternative externe - Avril 2017

Au premier trimestre, la Réserve fédérale a opéré un relèvement largement attendu des taux d'intérêt, alors que « l’effet Trump » retombait.

Les marchés mondiaux des actions sont apparus contrastés, les progressions du Nasdaq et de l'Europe étant compensées par un léger recul de l'exposition aux grandes capitalisations et à l'énergie américaines. Les taux américains ont modérément augmenté durant le mois sur la plupart des horizons et les rendements européens ont fait de même sous l'effet des développements liés au « Brexit » et à l'élection néerlandaise. Sur le front des matières premières, le pétrole, le cuivre et le platine accusent les replis les plus importants, qui ont été partiellement compensés par la hausse du gaz naturel, de l'aluminium et du cacao. Le dollar américain s’est replié face à la plupart des devises, en dépit du relèvement opéré par la Fed, et affiche un recul modeste devant la livre sterling, l'euro et le franc suisse.

Dans ce contexte, le HFRX Global Hedge Fund Index a cédé 0,17 % durant le mois.

STRATEGIE LONG/SHORT SUR ACTIONS

Nous avons maintenu le positionnement neutre de cette stratégie, en raison des retournements opérés liés à l'incertitude politique. Le retour récent à la normale suit son cours et nous opérons progressivement une transition vers des gestionnaires plus cycliques, selon nous les mieux à même de tirer parti des politiques favorables aux entreprises attendues de la nouvelle administration américaine.

GLOBAL MACRO

Au cours du dernier trimestre, les marchés des actions des pays développés ont poursuivi leur raffermissement, soutenus par la relance budgétaire et la déréglementation annoncées aux États-Unis ainsi que par la publication de chiffres économiques solides. L'optimisme est quelque peu retombé en fin de trimestre, l'administration Trump n'étant pas parvenue à faire passer sa législation de réforme des soins de santé. Rendre sa grandeur à l'Amérique prendra semble-t-il plus de temps que prévu. Bien que l'issue des élections néerlandaises ait contribué à maintenir la stabilité du marché, de nombreuses autres incertitudes politiques et économiques subsistent (élections françaises et allemandes, crédit chinois, etc.). Comme indiqué précédemment, la volatilité des prix des actifs va persister alors que les attentes sont progressivement tempérées par la réalité. Les stratégies macro seront en mesure d'exploiter ces importants mouvements du marché, grâce à la hausse de la volatilité des taux et du change. Notre composante Global Macro devrait équilibrer notre exposition acheteuse nette, puisqu'elle investit dans différents facteurs de risque de nos fonds actions. 

STRATEGIES QUANTITATIVES

Les stratégies quantitatives ont globalement déçu en 2016. Au premier trimestre 2017, à l'exception de quelques gestionnaires pénalisés par leurs modèles à court terme, la plupart des gestionnaires spécialisés dans les matières premières (CTA), l'arbitrage statistique d'actions et la gestion quantitative fondamentale neutre sur actions affichent soit une performance positive, soit un statu quo. La volatilité du marché reste faible. Une hausse de cette dernière contribuera à élargir les opportunités.  

ARBITRAGE DE PRODUITS DE TAUX

Nous sommes occupés à accroître notre allocation à l'arbitrage de produits de taux. Les élections américaines, de même que celles de plusieurs pays européens, ont nourri la volatilité des taux d'intérêt. Nos gestionnaires ont bénéficié des mouvements européen et de l'élargissement des spreads des swaps américains. À l'inverse, le marché se calme après les réformes au niveau monétaire américain (quatrième trimestre 2016) et le resserrement des spreads LIBOR / OIS aux États-Unis. Les opportunités sont plus rares du côté JPY RV.

MARCHES EMERGENTS

Les marchés émergents offrent de très nombreuses opportunités d'investissement sur l'ensemble des classes d'actifs (devises, courbe de taux, actions, et obligations) et le marché s'est rapproché des justes valeurs après un redressement de 18 mois. Afin d'exploiter ces opportunités, nous avons investi dans des gestionnaires Global Macro, les uns étant spécialisés sur une région donnée, par exemple, l'Asie, les autres privilégiant la sélection des valeurs grâce à l'analyse fondamentale et les contacts directs sur site avec les entreprises.

ARBITRAGE DE RISQUE EVENT DRIVEN

Cette stratégie nous apparaît sous un jour progressivement plus positif, même si nous restons conscients des risques liés au biais acheteur net de ce type de gestionnaire. Le nombre des transactions pourrait augmenter pour autant qu'une certaine déréglementation se concrétise. D'importantes réserves de liquidités constituées à l'étranger pourraient alors être rapatriées par les entreprises américaines, et le cas échéant être utilisées en vue d'acquisitions.

Les investissements que nous sommes occupés à étudier dans des gestionnaires Event Driven européens bénéficieront de la nécessité d'une croissance accrue.

En ce qui concerne l'arbitrage de fusions et acquisitions, nous privilégions les gestionnaires moins statiques et plus centrés sur les spreads, qui se sont en moyenne significativement resserrés 

ENTREPRISES EN DIFFICULTES

Nous sommes plus optimistes vis-à-vis des valeurs en difficulté, en raison de la hausse potentielle des taux d'intérêt et de la réduction des assouplissements quantitatifs. Jusqu'ici, le secteur de l’énergie, qui a fait l’objet d’émissions massives ces dernières années, a offert un univers d’opportunités attractif compte tenu de la volatilité des prix pétroliers et de son impact sur ces titres. Les marchés émergents pourraient également receler des opportunités en raison de la solidité du dollar et du relèvement des taux d'intérêt.  

STRATEGIES LONG SHORT SUR LE CREDIT ET LE HAUT RENDEMENT

Nous demeurons prudents envers cette stratégie car la classe d'actifs est plus dépendante de l'orientation des taux d'intérêt que des spreads de crédit. La quête de rendement et les taux d'intérêt nuls voire négatifs continueront toutefois d'apporter un solide appui et délivrer une performance sur les positions vendeuses relève véritablement de la gageure.