17 FÉVR.

2017

Les marchés émergents ont débuté l’année en force et ont surperformé les pays développés , poussés par des indicateurs économiques et la croissance globale qui peut en découler. La baisse du dollar a également aidé ce rebond. Les matières premières dans leur ensemble se sont bien comportées, au contraire de l’énergie, en léger tassement.

Ce sont principalement les valeurs cycliques, telles que les matériaux et la technologie, qui ont mené la tendance.

Au niveau géographique, l’Inde se remet peu à peu de la démonétisation même si le dossier reste complexe, et l’Asie en général s’est bien comportée, tirée par la Chine, sur fonds de bons chiffres pour le quatrième trimestre 2016.

En Amérique latine, le Brésil continue sa très forte progression grâce au stimulus monétaire, mais le Mexique continue à souffrir de la dégradation de ses relations avec les États-Unis.

  • ˜Nous gardons une surexposition envers la Chine et la Corée, mais réduisons le poids de Taiwan, à cause des incertitudes pesant sur cette région d’Asie.
  • Comme dans les autres régions, nous maintenons une surpondération de la santé, mais avec prudence.
  • Les autres grands paris sectoriels sont cohérents avec nos vues sur la croissance mondiale : nous surpondérons les matériaux et la technologie.
  • Nous réduisons notre surpondération dans l’énergie, après avoir bien profité de cette stratégie.
  • Pour le reste, notre stratégie demeure inchangée.