10 OCT.

2019

Actions , Oncologie , ISR , Thèmes

Le prix Nobel de Médecine au service de la lutte contre le cancer !

Tous les organismes ont besoin d'oxygène pour transformer les aliments consommés en énergie. Notre corps peut s'adapter aux variations des niveaux d'oxygène : lorsque la quantité d'oxygène dans l'atmosphère est réduite (par exemple à haute altitude), les mécanismes intégrés assurent une distribution adéquate de l'oxygène à toutes les parties du corps dans des conditions difficiles. L'acteur clé de ce mécanisme, appelé facteur induit par l'hypoxie (FIH), est responsable de l'augmentation de la production de globules rouges, mais aussi de l'activation du mode de survie des cellules et de la croissance des nouveaux vaisseaux sanguins si nécessaire. Cependant, à notre désavantage, ce processus finement réglé peut être utilisé par les cellules cancéreuses pour assurer un métabolisme et une croissance plus efficaces dans un environnement à faible teneur en oxygène, comme à l'intérieur de la tumeur solide.

Cette année, les lauréats du prix Nobel William Kaelin du Dana-Farber Cancer Institute, de la Harvard Medical School, Peter Ratcliffe de l'Université d'Oxford et Gregg Semenza de l'Université Johns Hopkins ont décodé le mécanisme moléculaire de la détection d'oxygène HIF et ses implications potentielles pour le cancer. Grâce à leur travail, il est maintenant possible d'exploiter l'un des processus essentiels de la nature pour traiter le cancer, ce qui suscite l'intérêt des grandes et des petites entreprises pharmaceutiques. Peloton Therapeutics travaille sur un médicament contre le cancer du rein qui utilise ce mécanisme. Cette société privée basée à Dallas a été acquise par Merck & Co en mai de cette année pour un montant total de 2,2 milliards de dollars, juste avant la date prévue de son introduction en bourse.

Pour la deuxième année consécutive, le prix Nobel de médecine récompense les chercheurs dont les travaux sont utiles dans le domaine de l'oncologie. L'an dernier, James Allison et Tasuku Honjo ont été récompensés pour leurs travaux sur les inhibiteurs des points de contrôle, qui ont changé le paradigme du traitement du cancer dans le monde.

Espérons que la recherche poursuive sur cette voie et contribue surtout à mettre au point de nouvelles armes technologiques, plus efficaces et plus précises, pour faire en sorte que le cancer devienne une maladie avec laquelle tout le monde puisse vivre.

 

Disclaimer
Les actions mentionnées dans ce document le sont uniquement à titre d’information. Le présent document n’est pas une recherche en investissement telle que défi nie à l’article 36, §1 du règlement délégué (UE) 2017/565.