Se protéger contre le risque d'inflation

L'inflation doit être prise en compte dans la gestion d’un portefeuille d'investissements. Néfaste pour le pouvoir d'achat d'un investisseur (obligataire), elle implique, à l'heure actuelle, des rendements réels négatifs pour différentes catégories de produits obligataires. L'investisseur doit donc miser sur la diversification pour obtenir un rendement réel positif.

Protection against risks

Investir en actions

Différentes études ont démontré que dans les premiers stades d'un cycle inflationniste, les actions ont tendance à bien se comporter. En effet, les signes de reprise de l'inflation sont fréquemment l’indication d'une amélioration du contexte économique.

Les actions offrent donc en principe une certaine couverture contre l'inflation, puisque les bénéfices d'une entreprise augmentent traditionnellement au même rythme que l'inflation, souvent après une période d'ajustement. Une précédente étude de Candriam a confirmé qu'une reprise économique, et donc une saine inflation des prix (pas de déflation ni d'hyperinflation), bénéficie généralement aux valorisations des actions. Plus précisément, le ratio cours-bénéfices des actions tend à être favorablement influencé lorsque l'inflation est comprise entre 1 et 4 %.